Sport extrême : les meilleures activités à sensations fortes du Sud-ouest

22 janvier 2020 -

De passage dans le pays basque ? Le sud-ouest de la France est une terre pleine de surprises… Des grottes préhistoriques de Lascaux aux splendides côtes méditerranéennes, la liste des activités qu’il est possible d’y faire est sans fin… Et si pour cette fois, vous sortiez des sentiers battus ? Laissez les touristes lambda se disputer chaque bout de plage. Au diable, les circuits touristiques surfaits et victimes de leur popularité. Et si cette année, vous osiez vibrer au rythme des sensations fortes en pratiquant un sport extrême à Bayonne, Biarritz ou dans le Pays Basque ?

Les sports extrêmes ne sont pas réservés qu’aux casse-cous. Même sans chercher à prendre la relève de Bear Grills, vous pouvez passer de bons moments en faisant grimper votre taux d’adrénaline. Sceptique ? Après avoir goûté aux succulents frissons provoqués par les sports extrêmes, vous ne pourrez plus vous en passer.

Qu’est-ce qu’un sport extrême ?

Que vous évoque l’expression « sport extrême » ? Des bikers déchaînés sur un terrain boueux où monts et vaux se succèdent ? Des hommes sautant depuis le cockpit d’un hélicoptère ? Ou des hommes-poissons s’enfonçant toujours un peu plus dans les profondeurs sous-marines ?

Dans l’imagerie populaire, les sports extrêmes sont la chasse gardée de ceux qui n’ont « pas peur de mourir ». Faisant intervenir des vitesses hors du commun, des hauteurs exceptionnelles ou des performances physiques incroyables, ces activités génèrent des frissons qui n’ont d’égal que leur danger.

Car oui, qui dit sport extrême dit (souvent) danger de mort. Un faux mouvement lors du surf et vous risquez de finir englouti par l’océan… Idem pour la pratique de l’escalade. Accroché sur une paroi verticale, il suffit de mains moites pour vous faire perdre prise…

Qu’on se le dise d’entrée de jeu, pratiquer un sport extrême doit se faire en connaissance de risques. C’est d’ailleurs pourquoi tout institut sérieux vous donnera une liste des risques encourus. Et oui, les sensations fortes ont un coût…

Pour résumer, un sport extrême est une activité physique qui provoque une puissante montée d’adrénaline mais dont la pratique peut occasionner de graves blessures, si un certain cadre n’est pas posé au préalable.

Cependant, il convient de souligner que certains sports sont souvent désignés comme étant extrêmes bien que totalement sans danger. C’est notamment le cas de la simulation de chute libre.

Le saut en simulateur de chute libre est-il considéré comme un sport extrême ?

Cette question est au cœur d’un débat qui n’a pas fini de faire couler de l’encre. Pour les puristes purs et durs, l’absence de risques au cours de la simulation de chute libre l’élimine d’office de la liste des sports extrêmes. Pour d’autres, étant donné que c’est une source intarissable de sensations fortes, cette activité a sa place dans le cercle très fermé des sports extrêmes.

Avez-vous toujours été tenté par le saut en parachute ? Malheureusement, la peur du vide vous a toujours empêché d’éprouver les frissons du vol plané… Avec la simulation en chute libre, ce dilemme cornélien n’a plus lieu d’être. Désormais, comme Icare, vous pourrez déployer vos ailes en toute sécurité.

Au lieu de monter à 4 000 mètres au-dessus du sol avant de faire le grand saut, en simulation de chute libre, tout se passe dans un grand tube cylindré. Après une brève séance d’entraînement, vous êtes invité à pénétrer dans cet objet excentrique. Après quelques secondes, de puissants vents s’échappent du sol et vous libèrent des chaînes de la gravité.

Pendant plusieurs minutes, vous flottez, libre comme dans l’air, avant de redescendre tout en douceur. Pour ces aficionados de l’adrénaline, qui dit sports extrêmes dit prise de risques. Avec la simulation en chute de libre, vous aurez droit aux mêmes sensations fortes qu’en saut en parachute mais sans aucun danger. D’ailleurs, il est possible de pratiquer ce sport dès l’âge de 5 ans. C’est dire à quel point vous n’avez rien à craindre…

Est-ce que cela retire à la simulation de chute libre le titre de sport extrême ? Pas si sûr. Après tout, vous ressentirez des frissons dans chaque cellule de votre corps et les sensations fortes seront bel et bien au rendez-vous !

Les activités à sensations fortes dans le sud-ouest de la France

Aussi connues sous le nom de département 64, les Pyrénées-Atlantiques s’étendent sur 7,645 km2. Entre les pics rocheux des Pyrénées et la douce brise de l’Atlantique, cette région au charme bucolique peut se vanter d’être le siège du pays basque. Que vous soyez un féru d’histoire ou un adepte des grands espaces chatoyants, il y’a tant à faire dans le sud-ouest…

Si vous avez décidé de vous arrêter à Bayonne, Biarritz ou les alentours du Pays Basque, souriez. Vous avez fait le bon choix. C’est la partie du sud-ouest la plus à même de satisfaire les férus de sensations fortes !

1) La simulation de chute libre

Certes, vous cherchez à goûter aux frissons des sports extrêmes, mais vous n’êtes pas pour autant prêt à prendre des risques inutiles… Ou alors, est-ce pour réaliser une activité passionnante en famille sans laisser quiconque derrière ? Dans un cas comme dans l’autre, la simulation de chute libre est faite pour vous.

Dans le pays basque, cela fait bien longtemps que ce n’est plus un secret de polichinelle. À Bayonne, tout le monde sait qu’Airfly64 est la référence de la simulation de chute libre.

Fondé par un pionnier, ce centre de sports extrêmes est le seul du sud-ouest à proposer cette activité. Tout-petits comme personnes âgées peuvent la pratiquer sans craindre quoique ce soit : une vraie aubaine pour les familles. Une fois la porte franchie, vous serez accueilli comme un membre de la famille et serez époustouflé par l’expérience unique de voler en soufflerie mobile !

2) Le saut en parachute

Envie de faire le grand saut ? Profitez de votre séjour à Bayonne pour vibrer comme jamais.

C’est l’un des sports extrêmes par excellence : le saut en parachute. Aurez-vous assez de cran pour sauter dans le vide à plus de 4 000 mètres de hauteur ? Même les plus braves ont déjà eu des doutes au moment de lâcher prise…

Et si le parachute ne s’ouvrait pas ? Et si mon moniteur perdait le contrôle ? Et si mon parachute s’emballait ? Est-ce que les sensations fortes que je ressentirais en valent vraiment la peine ? Vous savez très bien qu’il n’y a qu’un moyen d’enfin avoir la réponse à ces questions… Sautez !

3) Le deltaplane

Ceux qui ont déjà survolé le jardin botanique Saint Jean de Luz le disent tous sans exception… Ce fût l’une des plus belles expériences de leurs vies.

Depuis son invention en 1811 par A. Berblinger, le deltaplane n’en finit pas de faire des émules. Qui aurait pu penser qu’une simple toile aurait provoqué des frissons si intenses ?

Grimpez au sommet de l’un des nombreux monts du pays basque et lancez-vous. Survolez le fort Portalet et restez bouche bée devant la prouesse architecturale de cette bâtisse. Profitez d’un vent agréable pour explorer la vallée de Baretous. Il y’a tant à fort depuis le ciel du sud-ouest français…

4) Le saut à l’élastique

Imaginez la scène… Perché au-dessus d’un cours d’eau, vous êtes relié à un câble métallique. Sous vos pieds, l’immensité du décor vous donne des frissons. Et pourtant, malgré vos craintes, vous vous élancez dans le vide. Votre vie ne tient qu’à un fil. Littéralement…

Avec son relief montagneux où l’eau est omniprésente, le pays basque a été forgé pour le saut à l’élastique. Saviez-vous que ce sport extrême était calqué sur le rite de passage à l’âge adulte de la tribu des Vanuatu ? La prochaine fois que vous sauterez dans le vide, ayez une pensée pour cette petite communauté nichée au sein de l’océan pacifique.

5) La tyrolienne

Tarzan et sa liane peuvent aller se rhabiller. Avec la tyrolienne, enjamber des fossés n’a jamais été aussi amusant et rapide. Sensations fortes et adrénaline garanties.

Recherchez-vous une activité amusante quoique peu exigeante physiquement ? La tyrolienne est faite pour vous. Dans les parcs de loisir ou les grands espaces sauvages, ce sport extrême est une activité familiale et riche en sensations fortes.

6) Le surf

Que l’ultra médiatisation de cette activité ne vous leurre pas… Le surf est bel et bien un sport extrême. Être un beau surfeur blond au teint hâlé n’est pas dénué de risques. Les vagues surpuissantes et les récifs ne sont jamais bien loin…

Dans ses récits, James Cook relate la pratique d’un sport étrange par les aborigènes d’Hawaï. Ces derniers glissent sur l’eau à l’aide de planches en bois… Lors de la colonisation, ce sport extrême est jugé déviant par les colons qui le bannissent.

Il faudra attendre l’année 1900 et la bravoure de Duke Kahanamoku pour que ce sport regagne ses lettres de noblesse. Aujourd’hui, des millions de personnes éprouvent des sensations fortes au-travers de ce sport extrême.

7) Le wingsuit

Pourquoi s’encombrer d’un deltaplane alors que vous pouvez voler avec un wingsuit ? Cette combinaison fera de vous un homme-oiseau en l’espace d’un battement de cils.

Au départ d’une falaise ou d’un avion, le sportif s’élance et déploie jambes et bras. Le tissu présent entre ses membres lui permet de ralentir considérablement sa chute et de voler comme un oiseau.

Attention cependant, au vu de sa dangerosité, ce sport extrême est réservé aux parachutistes aguerris ayant déjà réalisé au moins 150 sauts et titulaire d’un brevet de niveau 2.

8) L’escalade

Des monts Mandarrain au pic d’Arlas, les endroits pour aiguiser vos talents d’ascensionniste ne manquent pas.

Un rapide coup d’œil sur la géographie du pays basque et des Pyrénées-atlantiques vous fera savoir que vous êtes au bon endroit pour gravir des sommets. Sortez votre piolet et vos cordes, il est temps de partir à la conquête des plus hauts sommets.

9) Le ski ou le snowboard

Avec son paysage digne d’une carte postale, Gourette et autres stations n’ont rien à envier au refuge du père Noël. Pourquoi rêver d’aller en Laponie avec des panoramas pareils ?

Une fois l’hiver venu, le sud-ouest de la France se pare d’une splendide robe blanche immaculée. Le col du Pourtalet et la pierre St Martin sont un rêve devenu réalité pour de nombreux touristes.

Chaussé de vos plus belles planches de ski ou de votre snowboard, dévalez la poudreuse en zigzaguant de gauche à droite. Entre effort intense et frissons incomparables, vous en redemanderez encore et encore.

10) Le ski nautique

Pourquoi attendre l’hiver pour goûter aux sensations fortes du ski ? Pendant les beaux jours, partez explorer le monde marin à l’aide du ski nautique.

Entre chutes d’eau et grottes sous-marines, les gorges de Kakuetta sont l’un des lieux de prédilection pour exercer ce sport extrême. Sur une eau cristalline d’une beauté presque divine, vous glisserez le long des côtes du pays basque, les cheveux ondulant dans le vent et les yeux pleins d’étoiles.

11) Le rafting

Pour apprécier les courants rapides des cours d’eau, rien de mieux que le rafting. Seul ou à plusieurs, laissez-vous tenter par ce sport extrême nautique.

Que le mouvement des vagues ne vous effraie pas ! Les radeaux conçus pour ce sport extrême sont parfaitement insubmersibles. Il est donc impossible qu’ils se renversent néanmoins, vous, vous pouvez toujours vous retrouver à l’eau… Et oui, avoir des sensations fortes, ça se mérite.

12) Le kayak

Ce sont les Inuits qui les premiers ont eu l’idée de concevoir ce radeau à deux places. À la différence du rafting, ce sport extrême se pratique autant sur des eaux calmes que des rivières déchainées.

Si vous aimez le kayak paisible, vous serez ravi d’apprendre qu’il est possible d’en faire dans la cité de Bayonne et un peu partout dans le pays basque. Si vous préférez les sensations fortes, il faudra vous éloigner de petit Bayonne pour dompter des courants puissants et rapides !

En centre-ville ou dans des zones plus rurales, le kayak est un moyen de découvrir les paysages environnants et de profiter du plein air.

13) La plongée sous-marine

Que la beauté des fonds marins ne vous fasse pas oublier les risques encourus… Sous l’effet de l’adrénaline, vous risquez d’oublier que vous n’êtes pas un poisson.

La côte du pays basque est aussi belle en surface qu’en profondeur. Sous vos yeux grands ouverts, vous verrez défiler des poissons multicolores et des animaux aussi fascinants qu’indescriptibles.

Autres sports extrêmes à pratiquer à travers le monde

Le sud-ouest de la France n’a rien à envier aux autres contrées. Même si la plupart des sports extrêmes sont praticables dans le pays basque, certains réussissent à passer entre les mailles du filet.

Aux États-Unis ou ailleurs, les plus braves n’hésitent pas à nager avec les requins. D’autres sports comme le flyboard, le jetpack ou le kitesurfing y sont aussi extrêmement populaires.

Très risqués, la slackline et l’ice climbing offrent des sensations fortes à ceux qui ont le courage de s’y risquer. Plus rigolo, le zorbing consiste à entrer dans une boule en plastique transparente et à rouler dans tous les sens. Est-ce vraiment amusant passer un certain âge ? Difficile de savoir…

Pourquoi pratiquer un sport extrême ?

Cher lecteur, à n’en point douter, vous vous êtes posé cette question au moins une fois depuis le début de cet article… S’il est possible de se blesser en pratiquant ces activités à sensations, à quoi bon risquer sa vie et sa santé pour un sport extrême ?

Se confronter à soi-même

À quand remonte la dernière fois que vous avez réalisé une introspection ? Avec l’urgence permanente du mode de vie urbain, il devient de plus en plus difficile de s’octroyer des « me time ». Au-delà de l’aspect physique, les sports extrêmes vous permettent d’affronter votre plus grand adversaire : vous-même.

Vous ne vous connaissez pas… Confortablement installé dans votre zone de confort, vous pensez vous connaître sur le bout des doigts mais c’est très loin d’être le cas.

Peut-être êtes-vous plus peureux que vous ne le pensiez… Ou alors, derrière ce caractère timoré, se cache un lion qui ne demande qu’à rugir… Confronté à des sensations fortes jusqu’alors inconnues, vous n’aurez toujours choix que de révéler le vrai vous.

Quand le risque est bien présent… Que les frissons courent tout le long de votre échine… Que l’adrénaline augmente la fréquence de battements de votre cœur… Vous n’avez plus que deux choix : affronter vos peurs ou capituler face à l’adversité.

Les sports extrêmes ne sont pas juste une quête éperdue de sensations fortes. Ce sont avant tout des belles histoires de dépassement de soi.

Renouer avec la nature

Ce n’est pas un hasard si ceux qui pratiquent les sports extrêmes sont de fervents défenseurs de l’environnement. Quand un plongeur sous-marin, occasionnel ou professionnel, a la chance de contempler de près les merveilles de la mer, il ne peut rester insensible au sort de la planète.

Sous l’effet de l’adrénaline, le temps ralentit et les sens s’aiguisent. Chaque son est amplifié et tous les frissons sont d’une intensité stupéfiante. À ce moment, plus rien n’existe. Il n’y a que vous et Dame Nature…

C’est incroyable à quel point les sensations fortes vous font sentir les liens qui existent entre vous et chaque particule de ce monde… C’est là l’une des raisons pour lesquelles ces activités ont autant de succès.

Les sports extrêmes vous amènent non seulement à vous questionner vous en tant que personne, mais aussi sur les relations que vous entretenez avec votre écosystème.

En survolant le pays basque lors d’une séance de wingsuit, vous prendrez conscience de la beauté du monde qui vous entoure mais surtout de son incroyable fragilité… Devant vos yeux ébahis, la Terre se parera de ses plus belles couleurs et vous vous sentirez privilégié de vivre sur une telle planète…

En pratiquant des sports extrêmes, vous aurez bien plus que des sensations fortes ou des pics d’adrénaline. Vous serez en mesure de regarder l’âme de la Terre dans les yeux et ça, ça n’a pas de prix…

Trouver son clan

« Appelez-le un clan, appelez-le un réseau, appelez-le une tribu, appelez-le une famille : peu importe comment vous l’appelez, qui que vous soyez, vous en avez besoin. » – Jane Howard, Margaret Mead.

Cette citation prend tout son sens dans la pratique des sports extrêmes. S’il n’était question que de sensations fortes, il n’y aurait pas de « gangs » de surfeurs ou de parachutistes…

Ces activités physiques sont pour beaucoup un moyen d’identification. « Je suis un motocycliste », « je suis un skater », « je suis un adepte du saut à l’élastique », etc.

Bien que les sensations fortes soient ressenties sur un plan personnel, l’individu est fier d’appartenir à un groupe qui partage ses valeurs et ses choix de vies. C’est avec fierté qu’il raconte ses exploits autour d’un feu de camp ou d’une boisson fraîche. En écoutant la liste des exploits réalisés par ses confrères, il ressent de l’admiration et une motivation sans bornes.

À Bayonne, ceux qui ne jurent que par la simulation de chute libre ont leurs points de rendez-vous. Dans le sud-ouest de la France, les amoureux de la grande vague se retrouvent dans des bars bien précis pour s’échanger les meilleures adresses.

En tout cas, au vu de l’impressionnante liste de sports extrêmes dans la région du 64, vous trouverez forcément un moyen d’avoir des sensations fortes…

vol adulte record

RÉSERVER

Venez voler à Bayonne !

événement sportif

ÉVÉNEMENTS

Organisez un événement !

Venez voler à BAYONNE...

et testez la simulation de chute libre !

https://www.airfly64.fr/wp-content/uploads/2018/03/cropped-l2.png

AIRFLY64

Simulateur de chute libre

Laissez-nous votre avis !
Nous contacter :

07.82.25.36.07

-De mars à Décembre le samedi et dimanche: 1 sessions de vol à 14h45 

-L'été du 1er juillet au 31 Août: 7jours/7

4 sessions de vol:  14H45, 15h45, 16h45, 17h45.

*Toujours vérifier les horaires via notre calendrier de réservation.